dimanche 29 janvier 2017

Les belles vies // Benoît Minville

J'ai continué mon mois de janvier avec mon auteur chouchou : Benoît Minville. C'est un auteur que j'a découvert il y a plusieurs années avec son premier roman Je suis sa fille. J'ai pris une claque monumentale dans la gueule ! Je ne sais pas si tu te souviens, mais j'en avais parlé dans un cet article. C'est donc les yeux fermés que je me suis plongée dans ce roman, avec pour but de passer un bon moment.




Titre : Les belles vies 
Auteur : Benoît Minville
Pagination : 240 
Editeur : Sarbacane éditions 
Langue : français 






Mon avis : Les belles vies, c'est l'histoire d'un été en compagnie de Vasco et Djib. Ce sont deux ados de la banlieue parisienne, que j'avais déjà rencontrés dans Je suis sa fille. Me plonger dans la lecture de ce roman, c'est comme retrouver des vieux potes que j'avais pas vu depuis longtemps. 
Les deux meilleurs potes se retrouvent obligé de passer l'été dans le trou du cul du monde parce qu'ils ont fait la connerie de trop et que leurs parents sont à bout de nerf. C'est pas des mauvais gars, mais ça tu t'en rendra compte rapidement, c'est juste qu'ils ont le sang un peu trop chaud et qu'ils ont tendance à répondre avec les poings au lieu des mots (enfin surtout Vasco). Adieu les vacances en famille et bienvenue à la campagne en compagnie de Tata et Tonton une famille d’accueil un peu atypique. Vasco et Djib sont catapultés dans une espèce de colonie de vacances avec des enfants et des ados abîmés de la vie à la sauce "la banlieue découvre la campagne" et c'est assez drôle à lire. On y découvre des personnages haut en couleurs qui essayent de vivre ensemble. Au début c'est un peu casse gueule, et puis au fur et à mesure tout se met en place et c'est juste agréable à lire. Ce que j'ai aimé, c'est que c'est une histoire sans prétention, qui reflète bien le questionnement des adolescents. Benoît sait faire parler les jeunes et sait mettre en valeur ces petits riens qui sont finalement tellement à cet période de la vie. Ils sont pleins de sentiments que ce soit bons et mauvais, ils grandissent ensemble et ils apprennent ensemble et c'est ça la force de ce récit. J'aime le vocabulaire de Benoît, j'aime la façon dont il écrit, c'est simple et brut à la fois. 
J'ai eu un petit coup de coeur pour Chloé, la hippie un peu garçon manqué, pleine de créativité et de mystère. Une partie de moi s'est retrouvée en elle, et j'ai eu le cœur serré quand on découvre son secret. J'ai eu envie de lui dire "t'inquiète ma grande, ça va aller, respire et tu verras, ça ira mieux". 
C'est une lecture doudou, j'ai passé un très bon moment en compagnie de tous les personnages et j'aurais bien passé quelques semaines de plus en leur compagnie.


"Leur échange de regards est un hymne,
celui qui emmène la vie où elle devrait être,
contre vent et marées"



Résumé de ma lecture en trois mots : simplicité, adolescence, partage 

3 commentaires:

  1. Il est dans ma PAL celui la !! Il a l'air génial ! Je pense me le garder pour les beaux jours. J'adore les sorties de Sarbacane !
    Je viens de voir que tu m'as mis dans ta blogroll, c'est juste ADORABLE! et ça me touche beaucoup, merci ! Et j'adore ton blog <3

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te conseilles tous les Benoît Minville, sans aucune retenue ! J'ai lu tous ses romans (mis à ses deux livres vraiment jeunesse) et j'ai à chaque fois pris beaucoup de plaisir !
      J'espère que son roman te fera autant de bien que moi lors de ma lecture :)

      Supprimer
  2. Ca m'a l'air bien sympathique comme lecture ! J'ai vu qu'il était dans ma médiathèque (avec Je suis sa fille et Les Géants ), je l'emprunterais peut-être au beau jour, je le note dans ma liste :)

    RépondreSupprimer