lundi 30 janvier 2017

La confrérie de la dague noire - tome 1 // J.R. Ward

Je n'ai pas l'habitude de lire de la bit-lit, je crois même que c'est un des premiers roman du genre que je lis. Mais je ne sais pas pourquoi, en ce début d'année j'ai eu envie de me lancer dans une saga un peu addictive que je pourrais lire quand j'ai envie d'une lecture plus légère. Attention, je ne dénigre pas du tout la bit-lit et je sais que certaines personnes adore ça, c'est juste que ce n'est pas le style de lecture vers lequel je me tourne généralement, mais il n'y a pas de mal à sortir des sentiers battus.



Titre : L'amant ténébreux 
Saga : La confrérie de la dague noire
Auteur : J.R. Ward
Page : 576 
Editeur : Milady 
Langue : français 





Dans ce premier tome on va suivre l'aventure de Beth et Kolher. Beth est une demie-humaine qui ne connaît rien au monde des vampires. Elle a été abandonné par ses parents lorsqu'elle était toute petite et elle connait donc pas l'identité de son papa, un vampire faisant parti de la Confrérie de la dague noire, dirigée par Kolher. Elle n'aura pas la chance de connaître son père, car celui-ci va être assassiné au début du roman ce qui va provoquer la rencontre entre Beth et Kolher. 
J'ai passé un très bon moment en la compagnie de ces deux personnages principaux, mais aussi des personnages secondaires qui sont tout aussi intéressants. L'histoire est assez habituelle pour un livre du genre, mais j'ai bien aimé les points de vus alternés entre Beth et Kolher tout au long du roman. J'ai l'habitude de n'avoir que le point de vue féminin dans une romance, j'ai donc apprécié de pouvoir découvrir ce qui se passe du côté de Kolher. Les scènes de sexe sont présentes, mais ne sont pas too much. J'ai eu des lectures avec des scènes de sexes toutes les trois pages, sache que dans ce roman là, ce n'est pas le cas (et pour moi c'est positif !). Les personnages sont parfois un peu gniagnian, mais c'est un peu la marque de fabrication de la bit-lit. Il y a quelques passages qui m'ont dérangés vis à vis de l'image de la femme, mais je n'ai pas soufflé toutes les deux pages comme dans After ou dans 50 shades si tu vois ce que je veux dire. 
Je ne vais pas te dire que ce roman va me marquer jusqu'à la fin de ma vie, mais j'ai passé un agréable moment en compagnie des personnages et je continuerai cette saga avec grand plaisir. De plus ce que je trouve intéressant c'est l'on va découvrir les autres membres de la Confrérie de la dague noire au fil des tomes, ce que je trouve plutôt intelligent, car cela permet de donner plus de substance à l'univers créé par l'auteur. 

Résumé de ma lecture en trois mots : romance, détente, vampire 

2 commentaires:

  1. Totalement d'accord avec tout ça ! :D ♥
    Pour l'image de la femme, en regardant les avis des autres tomes... ça change grandement !! J'ai hâte ! Surtout que le second tome concerne Rhage et sa malédiction... ça promet un très bon second tome ! :P

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce qui m'énerve beaucoup c'est ce que c'est souvent le problème avec les romans de ce genre, l'image de la femme est souvent tout celle d'une nana soumise qui n'arrive pas à prendre de décision par elle-même et c'est assez frustrant. Mais après je savais dans quoi je m'engageais en lisant cette saga, donc c'est pour cela que je n'ai pas sauté au plafond.
      J'espère que le second tome te plaira et que à moi aussi il me plaira et que je prendrais autant de plaisir à le lire que le premier :)

      Supprimer